• Nos conseils

    Quand faire fonctionner votre échangeur d’air?

    Autrefois, on ouvrait les fenêtres pour changer l’air, aujourd’hui on peut compter sur l’échangeur d’air afin de maintenir un air sain dans toutes les pièces de la maison. Celui-ci est important, notamment pour des raisons de santé et de bien-être, car il permet d’évacuer les polluants de l’air intérieur tout en y faisant entrer de l’air frais de l’extérieur.

    Cependant, doit-on toujours le faire fonctionner? Dans cet article, GNR Corbus vous explique les moments opportuns de faire fonctionner votre échangeur d’air et les raisons qui en découlent afin de bénéficier d’une ventilation optimale.

    Fréquence d’utilisation

    La ventilation de votre maison dépend de la présence ou l’absence d’occupants, de votre mode de vie, de la qualité de l’air extérieur, et des besoins spécifiques de votre maison. De façon générale, il est fortement recommandé de faire fonctionner votre échangeur d’air quotidiennement à basse vitesse.

    Cependant, si vous exercez une activité particulière, comme une réunion de plusieurs personnes ou la cuisson avec grande production de vapeur, il est recommandé d’opter pour une circulation à haute vitesse. Finalement, s’il y a absence d’occupants sur une longue période, mettez l’appareil à l’arrêt ou en mode recirculation pendant la durée de votre absence.

    La saison et la température

    En hiver, en raison de l’efficacité de l’isolation, l’humidité a tendance à demeurer à l’intérieur, ce qui peut entraîner des problèmes tels que de la condensation au niveau des fenêtres et la formation de moisissures. Cette situation est plus fréquente pendant les saisons d’automne, d’hiver et de printemps, nécessitant ainsi l’utilisation de votre échangeur d’air pour assécher votre demeure.

    L’été est une saison plus chaude et plus humide. Cependant, il est donc essentiel de prendre des mesures pour éviter que l’humidité ne pénètre dans la maison lorsque vous climatisez en réduisant l’échange d’air entre l’intérieur et l’extérieur au minimum. Cela signifie de fermer les fenêtres, et de ne pas activer l’échangeur d’air, sauf s’il est configuré en mode recirculation.

    Il est essentiel de rester attentif au taux d’humidité intérieur et de vérifier qu’il ne soit pas excessivement bas. Il est conseillé de maintenir un taux d’humidité soutenu entre 40 et 45 %, en veillant à ne pas descendre en dessous de ce seuil, car cela pourrait entraîner un environnement trop sec, tant pour les occupants que pour les matériaux de bois.

    Ventilation de salle de bain

    Qui n’aime pas prendre une douche chaude, surtout lors des grands froids d’hiver? Cependant, outre le fait que cette pratique peut peser sur votre consommation d’énergie, elle peut également entraîner une croissance rapide de moisissures et de bactéries.

    Pour éliminer l’humidité dans la salle de bain, l’utilisation d’un échangeur d’air est possible, mais la solution idéale demeure l’installation d’un ventilateur indépendant, en particulier pour les salles de bains de plus grande taille. Cela permet une meilleure évacuation de l’humidité, assurant ainsi un environnement plus sain.

    Élimination d’odeurs

    Un échangeur d’air a la particularité d’apporter de l’air frais de l’extérieur, ce qui signifie qu’il contribue à prévenir l’odeur de renfermé. En favorisant une circulation d’air constante, il permet de maintenir une atmosphère plus fraîche et agréable, tout en éliminant les odeurs indésirables, comme la friture, la cuisson d’huiles et les odeurs de fumées, qui peuvent s’accumuler dans votre propriété.

    Conclusion

    Votre échangeur d’air est un précieux allié pour améliorer la qualité de l’air de votre propriété. N’oubliez pas de l’entretenir régulièrement afin de garantir son bon fonctionnement. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, nos spécialistes se feront un plaisir de répondre à vos questions. N’hésitez pas à nous contacter.

    Pourrait aussi vous intéresser…

    Les thermopompes murales les plus fiables sur le marché

    En savoir plus

    Problèmes de thermopompe murales fréquents : causes et solutions

    En savoir plus

    Comment nettoyer un humidificateur et à quelle fréquence?

    En savoir plus
    Découvrez tous nos conseils